.:.Chronique.:.

Pochette

Efterklang

Magic Chairs

[4 AD::2010]

|01 Modern Drift|02 Alike|03 I Was Playing Drums|04 Raincoats|05 Harmonics|06 Full Moon|07 The Soft Beating|08 Scandinavian Love|09 Mirror Mirror|10 Natural Tune|

Drôle de parcours que celui d'Efterklang. Après un début que tout le monde qualifiera de post-rock et après avoir été une formation à géométrie variable, Efterklang s'est stabilisé autour de ses quatre membres fondateurs et est passé à une pop raffinée qui fait les beaux jours de 4 AD. Magic Chairs, troisième album des danois, à cette sérénnité que l'on reconnait chez tout ceux qui appliquent les rêgles d'une pop savante. Oui, une pop savante parce que je ne vois pas comment la qualifier autrement. Posée, instrumentalement riche, arpèges en volutes, cette pop n'a rien de sautillante, de viscérale, ne brusque pas et n'est pas faite pour choquer. On l'écoute dans son fauteuil en se disant que l'adolescence, l'insouciance et les coups de nerfs musicaux sont un peu derrière nous. On prend un coup de vieux ou alors on passe définitivement à l'âge adulte. Efterklang, comme beaucoup de groupes de sa génération, est devenu raisonnable. Ca ne veut pas dire qu'ils sont devenus mauvais mais il faut admettre que les ambitions ne sont plus les mêmes.

Efterklang oeuvre donc dans quelque chose de joliement consensuel. Et ce n'est pas autre chose. Des morceaux comme Modern Drift ou I Was Playing Drum, aussi beau soient-ils, ne masquent pas vraiment cet état de fait. On reste dans le confortable, une musique de chambre qui s'écoute en ayant une pensée pour tous ces groupes chatoyants qui, depuis Coldplay, ne cherchent plus l'ivresse de la tension électrique. Si ivresse il y a elle se trouve dans les cordes de violons et une écriture rêveuse et vagabonde. Mais cette ivresse reste légère. Elle vous permet juste de vous élever un petit peu dans les airs et de croire à un idéal pop rassurant. Efterklang a choisi sa voie. On ne va pas les maudire pour cela, d'autant plus qu'ils ne s'en sorte pas aussi mal qu'on aurait pu le penser. On peut le dire, Magic Chairs est bel album avec ses moments de satisfaction et de plénitude. Pour autant, on ne m'enlèvera pas de la tête que c'est aussi un disque de jeunes-vieux. Cela a son charme mais aussi ses limites.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 28-04-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/efterklang

?>