Megan Thee Stallion remporte le procès pour droits d'auteur de Savage

Megan Thee Stallion a remporté une décision de justice rejetant une action en justice pour droits d’auteur concernant son hit Savage.

L’année dernière, le rappeur vedette a été accusé d’avoir piraté un morceau peu connu de 1999 sur la chanson.

Le procès, déposé l’année dernière par le producteur James A Greene, affirmait que le méga-hit de Stallion avait violé les droits d’auteur de sa chanson de 2020, It’s About To Be On.

Il a affirmé que le producteur de Savage, J White Did It, avait accès au morceau précédent via son manager, comme le rapporte Billboard.

Cependant, la juge Katherine Polk Failla a statué qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour prouver cette affirmation et a rejeté le procès, ne trouvant aucune preuve que la superstar avait même entendu la piste instrumentale.

Il n’y avait, a-t-elle dit, aucune preuve que Megan ou Warner avaient accès au morceau de Greene, qui n’était pas largement distribué, et il n’y avait aucune similitude substantielle entre l’instrumentation, les rythmes de batterie ou le chant des chansons.

Savage est sorti pour la première fois en mars 2020, dans le cadre de l’EP Suga de Stallion. C’est devenu viral sur TikTok, avec des gens exécutant le défi de danse Savage pendant le refrain de la chanson.

Un remix mettant en vedette Beyoncé est sorti en avril 2020 et inclus sur le premier album de Megan, Good News, de la même année.

Savage Remix a atteint le numéro un du Billboard Hot 100 américain le 26 mai 2020, devenant ainsi le premier succès numéro un de Megan Thee Stallion et le septième succès numéro un de Beyoncé.