.:.Chronique.:.

Pochette

Encre

Flux

[Clapping Music::2004]

Flux est le premier album d’Encre que j’ai entre les mains. Inutile de dire que je ne m’attendais pas à cela.

La musique de cet album, entre néo-classique, post-rock et expérimental -toutes dimensions gardées-, réussit à trouver un équilibre parfait. Rien n’est lourdeur. Il n’y a dans Flux qu’une légèreté ambiante, mêlée dans le même temps à une sorte de confusion. Tous les sons que Yann Tambour produit sont admirablement orchestrés.

Ses textes pourraient heurter par leur crudité (parfois), mais la façon dont il les prononce leur donne plutôt un air de poésie. Ils sont habilement portés par des mélodies ambitieuses et délicates. D’ailleurs, la majorité de cet album est instrumentale, ce qui participe à créer une atmosphère propice à la réflexion, à l’introspection.

Entre boucles répétitives et arpèges de piano, guitares et cordes magnifiques, on frôle des rythmes quasi primitifs, rappelant quelque peu Berg Sans Nipple, ce qui n’est pas un hasard puisqu’on note la présence de Shane Aspegren, alias Sans Nipple, sur le morceau Sèves. Le dernier morceau Plexus est d’une intensité à couper le souffle, d’une fragilité et d’une force déconcertantes, comme l’ensemble de l’album.

note : 7.5

par Noémie, chronique publiée le 01-04-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Claire : avis du rédacteur
rentboy : avis du rédacteur
johan : avis du rédacteur

?>