.:.Chronique.:.

Pochette

Lumen Lab

They Are Killing Us

[Aagoo Records::2016]

|01 Granola|02 No Education|03 Sin Gobierno|04 Radical|05 Wake Up|06 Compa|07 Force|08 Balas como autos|09 Sin Medios|10 Paraiso|

Si on avait déjà croisé Lumen Lab avec l’album Incognito réalisé en collaboration avec KK Null et Israel Martinez, on avait que peu, voire pas, d’information sur cette entité. Album qui a d’ailleurs connu une suite (Terra Incognita). Avec They Are Killing Us on en saura donc un peu plus. On découvre que derrière Lumen Lab se cache Diego Martinez qui n’est autre que le frère d’Israel. On commence à le voir dès l’aube des années 2000 sur la scène électronique de Mexico qui prit le jeune homme (il avait alors 15 ans) pour un doux cinglé puisqu’il s’éloignait radicalement de la rave culture et de la dance music qui était alors à l’époque la règle. L’homme aime, en effet, se complaire dans la noise et la distorsion, ce qui paraît être en ce début de siècle un tantinet risqué. Pour autant, Diego Martinez a réussi à se faire une place avec des disques qui se vivent comme des performances radicales et brutales. They Are Killing Us peut aisément rentrer dans ce cadre tant ce disque ne prend aucunes pincettes. Lumen Lab est de ceux que ça ne dérange pas de mêler techno hardcore avec un chanteur adepte du growl. Ça fait assurément son petit effet. On se demande alors si Diego Martinez a toute sa tête. En fait, le parcours d’un type comme Lumen Lab est plus raisonné qu’il n’y parait et se veut comme un repoussoir à la normalité. Extrême dans sa forme, dans son approche, particulièrement agressif mais pas dénué de subtilités, They Are Killing Us est, dans sa diversité sonore, un défi a tout ce qui pourrait paraître trop codifié. Lumen Lab s’affranchit des règles et s’en créé de nouvelles. Cela peut même sembler une absence de règle tant l’album prend une forme des plus anarchiques. Son approche tant abstraite qu’hardcore peut déstabiliser mais on ressent ce disque comme une sorte d’agent perturbateur qui remettrait en doute des certitudes trop bien ancrées. Lumen Lab est le genre de fou furieux dont on ne sait vraiment jusqu’où il est capable d’aller mais nous permet d’avoir quelques instants de défoulement salvateurs.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 08-01-2018

A voir également :

http://dego.mx/

?>