.:.Chronique.:.

Pochette

La Jarry

Babylone

[Autoproduction::2017]

|01 Babylone|02 Les sirènes|03 L'orphelin de cœur|04 La grande cuisine|05 Rue du paradis|

'est toujours problématique de définir le rock français. Tout simplement parce qu'il est multiforme et qu'il peut tout autant être enthousiasmant, attachant, énervant ou tout simplement honteux. Il faut dire qu'en France nous avons un lourd passif. Dans un pays où l'on vous fait croire que le rock français passe par des groupes comme Téléphone ou Shaka Ponk, que le succès d'un Noir Désir est presque inattendu, qu'on vous assure qu'il n'y a pas eu mieux que le rock alternatif (Mano Negra etc...), que le punk français peut bien se résumerait à Bérurier Noir et on peut dresser un portrait assez suicidaire de ce qu'est le rock hexagonal. Et encore je schématise tant le problème est vaste. Pendant très longtemps les groupes français ont été nourri par des poncifs et des choix souvent douteux qui tentaient de se démarquer de l'armada anglo-saxonne. Depuis quelques années on semble en être revenu et des formations comme Jessica 93, JC Satan, Papier Tigre et bien d'autres nous redonnent un peu de fierté en abandonnant les oripeaux d'un rock franchouillard qu'on ferait mieux d'oublier à tout jamais. Manque de bol, La Jarry ne fait pas partie de cette frange de groupe plus radicaux. Pour faire court et simple, La Jarry c'est un mix entre Noir Désir, Eiffel et Luke. En terme d'originalité on avait vu et écouté mieux ces derniers temps. On se dit même qu'il y a de vieux réflexes qui subsistent et qui ne sont pas prêt de disparaître. Des réflexes que l'on retrouve même dans les paroles. Des paroles qui se veulent "engagés" et "révoltés" mais qui, la plupart du temps, font sourire tant leur naïveté font concurrence aux nombreux lieux communs. La Jarry a beau envoyer du steak, soigner sa signature sonore et calibrer ses mélodies cela ne convaincra que ceux qui n'ont jamais écouté les Noir Désir, Eiffel et Luke, donc... ou qui font comme si... Non, vraiment, ce n'est pas de bol.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 13-12-2017

A voir également :

https://www.lajarry.com/

?>