.:.Chronique.:.

Pochette

Rush, Tatum

Guru Child

[Pulver & Asche::2016]

|01 Black Magic Queen|02 Your Vacations|03 Fertilizer|04 Get You|05 Guru Child|06 Making It Look Easy|07 Tenerife|08 Brother Wood|09 Supercollider|10 Distractions|11 Burn Some Gas|12 Space Perineum|

Qu'est ce que cela donne quand la pop rencontre la soul ? Tatum Rush a pour vous la réponse. Enfin, la sienne surtout. Cet américain qui, désormais, navigue entre l'Italie et la Suisse a été membre de plusieurs formations dont Great Black Waters dans laquelle on pouvait également croiser Björn Magnusson. Ce dernier a même mis la main à la pâte sur ce Guru Child au niveau de la production et du mixage. C'était, en tout cas, suffisant pour que l'on s'intéresse à Tatum Rush. Guru Child propose donc une rencontre entre la pop et la soul et on espérait bien être un peu bousculé. Le mélange des genres peut être parfois détonnant mais avec Tatum Rush l'effet de surprise est de courte durée. Si Guru Child est un disque tout à fait honnête qui connait de réels bons moments, on reste quelque peu déçu par son manque d'ambition. Sans être trop conventionnel, Tatum Rush ne parvient pas non plus à se montrer passionnant ou se donner les moyens de briser les codes. Il se contente d'un album et de morceaux biens léchés mais souvent trop sages et, par moments, démonstratifs. Pourtant, l'idée de départ avait de l'allure. Mais il ne suffit pas d'avoir une bonne idée. Il faut pouvoir la mener jusqu'au bout et c'est ce qui est un peu gênant dans Guru Child qui a un peu tendance à se reposer sur ses lauriers. Tatum Rush apparaît comme un type à la cool qui mène sa barque avec la même logique. Cependant, trop de coolitude tue la coolitude et Tatum Rush donne l'impression d'être un peu en vacances avant l'heure. Dommage, il y avait peut-être de la place pour faire autre chose ou pour aller plus loin. Allez savoir. Ce qui est sur c'est que Tatum Rush n'en restera pas là. Espérons que Guru Child ne soit qu'un galop d'essai, certes plus que correct mais un galop d'essai quand même.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 12-12-2017

A voir également :

http://www.tatumrush.com/

?>