.:.Chronique.:.

Pochette

Hockman, Gil

Becoming

[Autoproduction::2017]

|01 The Days of our Lives|02 Untitled|03 Wednesday 7 September|04 Talking to a Man|05 Somewhere Else|06 Top of the Hill|07 Rope_ankle|08 Coming In|09 Dreaming|10 Scheming|

On le sait, certains artistes mettent un peu de temps à arriver jusqu'à nous (quand ce n'est pas l'inverse). Certains, même, nous resterons complètement inconnus et parfois à juste raison. Pour d'autres ce sera une totale injustice. Ainsi, Gil Hockman, créchant habituellement à Johannesburg, en est avec Becoming a son quatrième album. Celui-ci, complètement autoproduit, a peu de chance d'atterrir dans vos supermarchés habituels de la culture. A l'heure où l'on se rend compte que les artistes deviennent de plus en plus leur propre patron, s'affranchissant des labels et parfois des distributeurs, l'image de l'artiste crève la dalle qui n'en branle pas une, ces assistés du système, a quasiment vécu. Ceux là, ils ne savent pas forcément ce que sont les 35 heures, ce que c'est d'avoir un chèque, ou un virement c'est selon, à chaque fin de mois permettant d'acheter ses croquettes. Gil Hockman fait donc parti de ceux qui font avec les moyens du bord et tente de s'extirper tant bien que mal de la masse. Cependant, ce n'est pas parce que vous êtes un self made man que ce que vous faites est forcément génial. Heureusement pour nous, Gil Hockman n'est pas du style à avoir autant de talent inversement proportionnelle à une grosse mégalo. En fait, il se défend pas si mal que ça, se plaçant entre l'art-folk, le classic rock et l'indie-pop, trouvant dans chacun des genres tout ce qui peut coller ensemble assortis de mélodies solides et intelligentes. Dans ce type d'approche un peu crossover, Gil Hockman se défend plutôt pas mal, produisant des morceaux humbles, plein d'humilité mais surtout bien construit. Efficace de bout en bout le sud africain séduit sans peine tout simplement parce qu'il est dans l'évidence et aussi parce que, dans le fonds, il n'a pas grand chose à perdre. Conçu chez lui, Becoming est l'incarnation d'une musique certes intimiste mais pas fatalement repliée sur elle même. Bien au contraire, Gil Hockman se veut ouvert, comme s'il évoluait au grand air. Cependant, il faut quand même redescendre sur terre. Becoming est sans doute un album séduisant et plaisant à écouter mais il est loin d'être le seul. La découverte est belle, on en convient, pour autant, si on dépasse le simple cadre de la curiosité Gil Hockman demeure un outsider qui se fait plaisir en faisant une musique qui ne le trahit pas. Il n'est pas sur qu'il veuille aller au-delà de ça mais, pour le moment cela suffit à notre bonheur.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 17-11-2017

A voir également :

https://gilhockman.com/

?>