.:.Chronique.:.

Pochette

Snapped Ankles

Come Play the Trees

[Leaf::2017]

|01 Come Play the Trees|02 Hanging with the Moon|03 I Want My Minutes Back|04 Johnny Guitar Calling Gosta Berlin|05 Let's Revel|06 Tuesday Makes Me Cry|07 The Invisible Real That Hurts|08 True Ecology|09 Come Play the Trees Outro|

Si on se plaint souvent du manque d'ambition chez certains artistes (tous styles confondus), il y en a d'autres qui en ont à revendre ou qui ne se posent pas ce genre de question existentielle et font, ce qu'ils ont envie de faire sans se demander si leur musique va avoir un quelconque impact. On peut appeler cela la spontanéité ou l'insouciance. Dans le cas de Snapped Ankles on ne saurait dire lequel prévaut sur l'autre. Come Play the Trees, album introductif, possède bien ce genre d'ingrédients mais mêlé à des influences parfaitement digérées. Enfin, celles-ci on croit les déceler entre Suicide, Animal Collective ou même Liars quand on croit deviner des touches d'africanisme. En tout cas on a l'impression d'une musique de la débrouille qui se vit comme un exutoire à l'opposé d'une autre minée par les conventions. Comme pour se démarquer les membres de Snapped Ankles se présentent en peau de bêtes comme pour jeter un sort à toute modernité ou à un élitisme de salon. Come Play the Trees n'a en somme qu'une seule ambition c'est de dégager une musique qui, comme celle des Cramps (ne me demandez pas pourquoi je pense à eux à ce moment là...), se voudrait libératrice, tenace, quasiment folle et qui pourrait se targuer de ne rendre de compte à personne. Ce n'est quand même pas rien. Snapped Ankles réussit donc son entrée dans ce monde cruel et ce avec une certaine originalité vestimentaire et une saine énergie. Dès lors, avec un disque pareil qui contient de réelles locomotives comme Hanging with the Moon, Snapped Ankles peut faire parti de ces outsiders qui sont en capacité de bousculer l'ordre établi. En tout cas, on a envie d'y croire surtout quand on a un groupe qui est capable de jouer dans des lieux les plus improbables (la légende chuchote qu'ils se sont produits dans un salon de coiffure, une salle d'arcade ou même en pleine forêt). Ne jouons pas les aigris et les blasés. Snapped Ankles nous apporte bien mieux qu'un simple groupe à attitude. Et rien que ça, cela n'a pas de prix.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 14-11-2017

A voir également :

https://snappedankles.bandcamp.com/

?>