.:.Chronique.:.

Pochette

Guru Guru, The

Pchew

[Ampersand Music / A Tant Rêver du Roi::2017]

|01 Making Waves|02 We Have Been Drinkin' Bad Stuff|03 Swimming Pools|04 Up the Wall|05 Back Door|06 BB I Can|07 Sleepy|08 Lissabon|09 Singultus|10 The Sun Is Number One|

Quoi qu'en disent certaines mauvaises langues la Belgique a un beau vivier de groupes qui n'a rien à envier à ce qui se peut se faire ailleurs. On voit d'ailleurs régulièrement des formations sortir des disques des plus intéressants et qui mériteraient un peu plus d'exposition. Alors, non, la Belgique ne se résume pas qu'à dEUS (qui n'a rien sorti depuis 2012) ou Sharko. L'éventail des talents est beaucoup plus large dont The Guru Guru n'est qu'un exemple mais pas des moindres. Si ils avaient sur faire parler d'eux grâce à deux formats courts, il était temps pour le groupe de passer par l'examen, parfois douloureux, du premier album. Celui-ci commence comme il finit, avec un rock spatial démesuré, braillard à souhait et pas toujours très propre mais qui annonce la couleur. The Guru Guru n'a pas acheté le costard de celui qui va vous faire une belle mise en pli et qui vous fera une musique trop polie pour être honnête. Non, franchement, The Guru Guru, la politesse, ils ne connaissent pas mais ce n'est pas pour autant pour que ce soit le foutoir sur ce Pchew qui offre des visages différents. A la fois rock crasseux, énergique, groovy ou apaisée, la musique des belges est bigarrée et n'entends pas se laisser dicter une conduite particulière. En ce sens on comprends d'autant mieux qu'ils aient été inspirés pas des groupes comme Jesus Lizard, Deerhof, Melt-Banana, Pere Ubu ou Metz. Pchew c'est donc bien le melting-pot de toutes ces influences bien digérées. Alors oui, ils sont sans doute un peu tordus (quoi qu'on arrivera toujours à trouver plus tordus qu'eux) mais Pchew à tous les atouts de son côté et on voit mal comment on pourrait ne pas être séduit. Le véritable atout de ce disque, c'est bien cette capacité à ne jamais vraiment répéter le même schéma, évitant l'ennui et l'impression de redite. On ne doute pas un seul instant qu'ils mettent tout ce qu'ils ont dans ce disque aussi tenace que chafouin. Les bonnes surprises du ep et du single qui ont précédés l'album sont ici confirmés et c'est tant mieux. Il n'y a plus qu'aller les voir en live, ce qui, paraît-il, vaut son pesant de cacahuètes.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 02-10-2017

A voir également :

https://theguruguru.bandcamp.com/

?>