.:.Chronique.:.

Pochette

Notilus

s/t

[Denovali::2017]

|01 Tangerine|02 Behind|03 Pop Porn|04 Kuku|05 Feu|06 Green Smile|07 Alien|08 Sapin|09 Orgella|10 Valse à plumes|11 Ned|

Quoi qu'on en dise, le jazz est toujours une musique en mutation. Et il se doit de l'être sinon elle serait en train de mourir à petits feux ou ne serait plus réservé qu'à quelques nostalgiques incapables de se remettre en question ou n'ayant pas la volonté de faire évoluer le genre pour qu'il puisse continuer à le considérer comme une musique vivante. On se dit que les conservateurs se doivent d'être en minorité dans n'importe quel genre musical. Les membres de Notilus ont compris que faire du jazz à la papa, cela n'a pas spécialement d'intérêt, que d'autres le font très bien mais, surtout, qu'il y a sans doute plus de motivation à explorer de nouvelles idées. Ou, du moins, tenter de nouvelles idées. Avec ce premier album, les français de Notilus s'en donnent à cœur joie, créant et mêlant des influences allant du jazz à l'électronique, du psyché au cinéma avec une touche d'orientalisme bienvenu. Cet album s'il semble partir dans tous les sens n'en est pas moins aventureux. On reste impressionné par la capacité à aller de l'avant, à se vouloir comme une tête chercheuse et, à l'instar du navire du capitaine Némo (même si ici l'orthographe n'est pas la même), aller là où d'autres ne vont pas. Dans la logique qui est employée ici Notilus est certainement plus proche de groupe comme EZ3kiel et d'une manière plus large de ce qui se fait sur un label comme Jarring Effects. Et pourtant c'est bien sur Denovali que Notilus a e l'opportunité de sortir son disque. Ce n'est qu'un détail et l'important reste ce disque multicolore qui respire l'audace et une certaine poésie sonore. Fluide, jamais avare en développement sinueux, Notilus n'expérimente pas au petit bonheur la chance. Tout est ici l'incarnation d'une musique pensée, travaillée mais qui reste ouverte et qui, le cas échéant, peut se transformer, se moduler se donner plus ou moins d'ampleur selon les envies. On imagine ce que cela peut donner en live tellement les possibilités sont énormes. En soit, si l'avenir du jazz doit passer par des groupes comme Notilus on ne peut que signer de suite.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 26-09-2017

A voir également :

http://notilusmusic.com/

?>