.:.Chronique.:.

Pochette

Poni Hoax

Tropical Suite

[Pan European Recording::2017]

|01 All the Girls|02 The Music Never Dies|03 The Wild|04 Tropical Suite : São Paulo|05 Everything Is Real|06 The Gun|07 I Never Knew You Were You|08 Tropical Suite : Pattaya|09 Light Out|10 Belladonna|11 Who Are You|12 Throughs the Halls of Shimmering Lights|13 Tropical Suite|

Si Nicolas Ker n'a pas perdu son temps après A State of War (un album solo et un autre qui a bien fait parler avec Arielle Dombasle), il n'était pas question pour autant de laisser tomber Poni Hoax, groupe qui n'a jamais eu le succès qu'il méritait. On ne va pas refaire l'histoire mais même si Poni Hoax n'est pas un groupe à plaindre on les aurait bien vu plus haut qu'ils ne le sont déjà. Et au vu d'un disque comme Tropical Suite on se dit que ce serait amplement mérité. Il faut dire que le groupe n'a jamais vraiment déçu tout au long de sa discographie. Et ce n'est pas ici que Nicolas Ker et ses camarades faibliront. Tropical Suite est, en effet, un album paré des plus beaux atours pops qu'on pourrait souhaiter. Poni Hoax va à l'essentiel, sans en faire des caisses et ce autour d'une production aux petits oignons. Mais, on le sait depuis longtemps. Poni Hoax aime faire les choses bien, ne laissant rien au hasard afin de sublimer des morceaux qui, mis en d'autres mains, n'auraient eu l'attention de personne. N'allez pas comprendre par là qu'il y a une forme d'escroquerie là dedans ou que Poni Hoax tente de nous vendre des morceaux de troisième division en tentant de les faire passer pour des chef d'œuvres. Non, il s'agit bien d'être le plus honnête possible et on ne sent pas de calcul particulier ou de lamentable fourberie qui pourraient nous faire penser que Poni Hoax se fout de notre gueule. En fait, depuis son apparition, le groupe s'est mis en tête de nous présenter une musique d'esthète qui n'est pas plus arrogante que cela mais qui sait aller à l'essentiel pour toucher de manière la plus immédiate. Tropical Suite n'est pas le genre de disque qui est sensé en remontrer à tout le monde. Il joue sa carte sobrement, avec une pointe de sensualité et de classe presque aristocratique. En soi, la formation dirigée par Nicolas Ker laisse peu de place aux doutes en montrant une musique sereine, sure d'elle, séduisante à tout point de vue et maîtrisée de bout en bout. Pas d'outrances ici, pas de surenchère inutile. Il suffit que Poni Hoax reste fidèle à ce qu'ils ont toujours été pour que la magie opère. Pour autant, de là à ce qu'ils deviennent les stars de la planète, il y a un monde. C'est sans doute leur gros problème. Le groupe n'arrive pas avec ses gros sabots. Lui, il préfère les mocassins en cuirs et avoir un peu plus d'éducation. Evidemment, ça finit par coincer et l'on peut considérer ce genre de posture comme de l'arrogance d'artiste maudit. Poni Hoax n'a pas spécialement de cela pour exister. Leurs disques parlent pour eux et Tropical Suite est un ambassadeur de choix.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 06-05-2017

A voir également :

https://www.facebook.com/PoniHoax/

?>