.:.Chronique.:.

Pochette

Winter Family

South From Here

[Ici d'Ailleurs::2017]

|01 Archaic Landscape|02 No World|03 Spring Roll|04 Ikea|05 Yallah|06 Jesus|07 Miss Bonaventure|08 The Land of the Free|09 Cortelyou RD. (We Shall Overcome)|10 Nina|11 Gaza|12 Delightful Blindness|13 Imagine|

A toute chose malheur est bon a t'on l'habitude de dire. Quand, en 2012, l'ouragan Sandy s'abat sur le quartier dans lequel Xavier Klaine et Ruth Rosenthal habitent, le duo qu'ils forment aurait pu disparaître corps et âme. En effet, Winter Family y a perdu tout son matériel et, de fait, devait recommencer à zéro, voire repenser complètement la formule. Le gros coup dur. Ils parviennent à acheter une vieille boite à rythme et un vieux synthé et découvrent des sonorités qui vont finalement former l'armature sonore de South From Here. Pour autant tout ne s'est pas fait comme une révélation. Il aura fallu de longs mois de gestation, d'inspirations diverses (notamment l'orchestre de Pierre Carré et les reverbs de la Foire du Trône), parcourant le monde (Lausanne, Tel Aviv, Kobe, La Chaux-de-Fonds) pour construire ce disque qui, par moments, fait penser aux premiers disques de Suicide. Cependant, ce n'est pas la seule chose qui nous vient à l'esprit en écoutant South From Here. Il y a une certaine forme de gravité également dans la musique de Winter Family. Leur prise de conscience sur ce qui se passe en Israël est ici mis en lumière tout en ayant une vision assez pessimiste de la situation. Le côté désuet du disque n'est en aucun cas une volonté de faire passer les choses avec légèreté. Bien au contraire, en voulant défendre la beauté de la vie, le duo appuie sur son apparente fragilité. Ainsi, South From Here se montre assez atypique, montrant une facette un peu plus sombre et nihiliste du groupe. Si il y a de la gravité dans ce disque, il n'y a pas d'effet larmoyants et les sursauts d'orgueil ne sont pas rares. South From Here sonne comme une lutte contre le dépérissement tout en posant des questions, en émettant des doutes. L'album a une forme de beauté froide tout en s'affranchissant des modes qui a quelque chose de touchant. Winter Family fait parti de ces groupes hors champs qui vous font espérer d'un avenir non formaté tout en éveillant les consciences jusqu'ici endormies. Si pour le groupe la vie est belle, elle ne doit pas être naïve non plus et se doit d'être plus forte que la haine. On en a bien besoin en ce moment.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 28-04-2017

A voir également :

http://www.winterfamily.info/

?>