.:.Chronique.:.

Pochette

Dalcan, Dominique

Temperance

[PIAS::2016]

|01 Cold Is the Ground|02 Small Black Piece of Field|03 Your Body Is A Territory|04 Roads & Rivers|05 Maeterlinck|06 Never Get Me Back|07 Take Shelter|08 Is It Over|09 Temperance|

Tout le monde s'accorde à dire que Dominique Dalcan est un quelqu'un de trop discret qui n'a jamais eu le succès qu'il méritait. Celui qui se dit un "artisan dans l'industrie des sentiments" a toujours eu bonne presse mais n'a jamais eu la chance de plaire à ceux qui font la pluie et le beau temps dans le microcosme de la chanson française. Résultat on a des sous fifres qui font des reprises de Claude François ou qui décrochent des Victoires de la Musique avec trois mots de vocabulaire. On en est là. Et à vrai dire cela fait longtemps que ça dure. Dominique Dalcan n'est cependant pas du genre à faire des pieds et des mains pour se faire entendre. Depuis l'aventure Complot Bronswick, l'homme s'est posé comme un représentant d'une chanson française renouvelée qui n'hésitait pas à utiliser l'électronique pour parvenir à ses fins mais sans céder à la facilité et à la putasserie ambiante. A force d'exigence (en collaborant notamment avec Marc Hollander, David Whitaker ou Bertrand Burgalat) Dominique Dalcan ne s'est pas ouvert toutes les portes. Cependant, l'honneur est sauf, même si ça peut lui faire une belle jambe. Mais c'est bien sous le nom de Snooze, projet plus ancré dans la musique électronique, qu'il connaîtra une meilleure renommée. En somme, Temperance est un peu la somme de toutes ces expériences. Ce mélange de pop, de chanson, d'électronique, de groove, de senteurs d'été à la chaleur écrasante. Temperance a la marque des plus grands, se réservant le luxe d'être loin devant les autres tout en n'ayant pas de concurrence notable. Tout en sensualité et en sensibilité, Dominique Dalcan prend une fois de plus de la hauteur mais celui-ci n'est pas inatteignable. Bien au contraire, Temperance se veut le plus accessible possible et si son hauteur semble décoller du sol pour atteindre une certaine félicité, il nous prend volontiers la main pour qu'on l'accompagne au son d'une musique quasi hors du temps, lumineuse et rayonnante. Une fois de plus Dalcan est au sommet de son art et c'est rassurant.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 02-03-2017

A voir également :

http://www.dominiquedalcan.com/

?>