.:.Chronique.:.

Pochette

Hifiklub

Vacanza in Pigna

[Casa Editions::2014]

|01 Tribbiera|02 Sanna|03 Cara Maria|04 Frammentu|05 Stazzona|06 L'onda di lume|07 Suelone|

C'est en Corse, et plus précisément à Pigna, que Hifiklub a fait halte pour enregistrer son quatrième album. Et, dans ses bagages, le producteur américain Kramer qui a déjà collaboré avec Half Japanese, White Zombie, Will Oldham, Daniel Johnston... C'est toujours sympa d'être bien accompagné. Ils auront pu aussi bénéficier du soutien de Jérôme Casalonga et de Jean-Marc Montera qui ont renforcé musicalement le groupe. Oui, c'est bien tout cela mais, dans le fonds, pourquoi Pigna, petit village de Haute-Corse qui ne compte qu'une centaine d'habitant et qui ne parle à personne ou presque ? Oui, presque, parce que si Pigna peut être connu c'est en partie à cause de son auditorium exceptionnel qui, depuis sa création au début des années 2000 a accueilli de nombreux concerts mais aussi des enregistrements dont certains on été primés. Le choix de Hifiklub n'est donc pas vraiment anodin. Ce choix répond en tout cas à un désir d'atteindre une certaine excellence sonore qu'on ne retrouverait pas dans des studios lambdas. De plus, l'apport de Jérôme Casalonga et de Jean-Marc Montera au niveau instrumental et vocal n'est en rien négligeable. C'est sans doute pour cela que Vacanze in Pigna est un disque atypique autant pour le groupe lui même qu'il ne l'est dans l'absolu. Et ce degré d'originalité fait qu'il est bien difficile de mettre une étiquette sur ce disque. Tant mieux serons nous tenté de dire parce que avec son ossature plutôt rock, Hifiklub va au-delà, mettant au jour une musique solaire et vibrante qui se vit autant de l'intérieur qu'elle donne envie de s'extérioriser. Vacanze in Pigna est de ces disques qui vous incite fortement à vous imprégner des grands espaces, de vous approprier des paysages encore sauvages et qui ne seraient pas polluer par une présence humaine trop envahissante. Entre approche traditionnelle corse et rock vertigineux, Hifiklub fait ici preuve d'une magnifique performance qui tient vraiment de l'aventure humaine et universelle. Un disque chaudement recommandable donc, qui s'écoute avec la sensation de découvrir un monde perdu et lointain. C'est vraiment ce qu'on appelle être dans le vivant.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 20-02-2014

A voir également :

http://www.hifiklub.com/

?>