.:.Chronique.:.

Pochette

Eleh

Location Mementum

[Touch::2010]

|01 Heleneleh|02 Linear To Circular / Vertical Axis|03 Circle One : Summer Transcience|04 Observation Wheel|05 Rotational Change For Windmill|

Apparu discographiquement en 2007, Eleh ne s'arrête plus, sortant ses propres albums (deux à trois par an) mais a également à son actif trois belles collaborations avec Sun Circle, Pauline Oliveros et Nana April June. Après avoir édité par Taiga et Important Records, Eleh signe avec Location Momentum son entrée de le saint des saints. C'est donc Touch qui accueille ce nouvel album bâti autour de drones et de courbes sinusoïdales. Une musique minimaliste et brumeuse qui trouve parfaitement sa place sur Touch. Résolument opaque, Location Momentum dégage une force tranquille mais qui n'est pas pour autant rassurante. Cette ambivalance peut semer le trouble mais elle renforce tout le mystère qui englobe le personnage d'Eleh. La monotonie de l'album pourrait passer pour une faiblesse ou un manque criant d'ambition. Il serait d'ailleurs facile de tomber dans ce genre de piège. Bien plus subtile qu'il n'y parait Location Momentum se meut dans les profondeurs, en plein apnée. On se croirait presque dans un U-Boot , frayant lentement pour essayer d'échapper au sonar des navires Alliés.

Quoi qu'il en soit, même si Eleh évolue dans une sorte d'académisme minimaliste proche de la performance monolithique, cette entité artistique, dont personne n'est en mesure de dire qui se cache derrière elle, construit une oeuvre qui avance sans se soucier et en éliminant tout élément extérieur. En effet, Location Momentum évolue dans une environnement clos. Certes tout cela manque un peu d'humanité et de chaleur mais Eleh, sans créer de grosses ondes de choc, hypnotise à coup sur son auditoire. En soit, Eleh s'attache à la simplicité dans son développement dronesque qu'il soit dans une exploration lente ou dans un effort pulsatoire. Alors nous voilà donc avec un disque qui est aussi intense que subtile mais qui n'offre pas de réelles nouveauté quant à la réalité de son exécution. Ce genre d'univers est connu et semble se répéter au fil des décénnies. Cruel dilemne. Il est préférable de prendre alors Location Momentum pour ce qu'il est et pour ce qu'il nous apporte au travers de ces superpositions de nappes électroniques plutôt que de voir en lui un énième lecture de ces territoires maintes fois traversés.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 15-09-2010

A voir également :

http://www.importantrecords.com/eleh/index.htm

?>