.:.Chronique.:.

Pochette

Erase Errata

At Crystal Palace

[Blast First / Mute::2003]

|01 Driving Test|02 Ca. Viewing|03 Go To Sleep|04 Retreat! The Most Familiar|05 Surprize It's Easter|06 Let's Be Active c/o Club Hott|07 Flippy Flop|08 Owls|09 Ease On Over|10 The White Horse Is Bucking|11 A Thief Detests The Criminal, Elements Of The Ruling Class|12 Harvester|13 Matter No Medley|

Premier album pour Blast First, division du label Mute, mais second opus pour le groupe. Pour l’occasion le label réédite le premier album d’Erase Errata, « Others Animals », originellement paru sur un autre label. Pour le moment on se contentera de ce « At Crystal Palace » qui, bien que court (un peu plus de 27 minutes), vous prend tout de suite à la gorge sans vous laisser le temps de respirer. Erase Errata s’inscrit dans ce mouvement du « renouveau » post punk new-yorkais des années 80. Rien de novateur donc mais on a là un album pour le moins jouissif. Tout à l’énergie. Remarquez sur 27 minutes on peut y mettre toute son énergie, c’est un moindre mal.

Sur le site de Mute on peut lire dans la bio du groupe que celui-ci est dans la ligne directe du post-punk, de la no-wave, du riot grrrl et du free jazz. C’est un peu tout ça effectivement. Cela donne un album complètement désinvolte, pas sérieux pour un sou, mais qui vous donne une pêche sans commune mesure. On peut facilement les mettre entre des groupes comme The Liars ou Le Tigre. On y retrouve aisément l’esprit en tout cas.

Comme souvent dans ce genre de revival d’un style musical il y a à boire et à manger. Le plus fréquemment on assiste à l’éclosion de nombreux groupes qui ne resteront qu’anecdotiques, ne s’illustrant au mieux que par quelques titres rageurs qui les empêcheront de tomber dans les oubliettes du rock’n’roll. Erase Errata n’est certainement pas l’un de ces groupes et fait manifestement parti de l’autre catégorie, de ceux qu’on n'oublie pas et qui méritent toute notre attention. Toutefois il y a fort à parier que ce groupe passera inaperçu, sinon pour quelques-uns, dans ce pays si frileux.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 15-10-2003

A voir également :

http://www.eraseerrata.com

http://www.mute.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

michael : avis du rédacteur
Noémie : avis du rédacteur

?>