.:.Chronique.:.

Pochette

Everclear

Slow Motion Daydream

[Capitol::2003]

Le groupe de Art Alexakis n’a jamais réussi a s’imposer en France… Normal… Depuis Sparkle & Fade, leur deuxième album somme toute assez réussis, Everclear ne fait plus que réciter sa formule : un son pseudo grunge, des compos pop entraînantes et parfois quelques titres vraiment sympathique qui font qu’on ne lâche pas vraiment l’affaire. Pour résumer, il s’agit d’un sous Foo Fighters. Ce nouvel album ne déroge pas vraiment à la règle mais possède la petite étincelle qui manquait justement aux précédents disques du trio. Au lieu de n’avoir droit qu’aux deux ou trois titres qui les tenaient jusqu'à présent sous perfusion, c’est quasiment l’exploit de Sparkle & Fade qui est ici réédité ! Alors certes, ce n’est sans doute pas le disque de l’année, ni du mois, ni même de la semaine, mais Slow Motion Daydream à au moins l’avantage de nous rendre le sourire.

note : 6

par Zulyen, chronique publiée le 01-10-2003

?>