.:.Chronique.:.

Pochette

Extra Golden

Ok-Oyot System

[Thrill Jockey/Discograph::2006]

|01 Ilando Gima Onge|02 It's Not Easy|03 Ok-Oyot System|04 Osama Rach|05 Tussin' And Fightin'|06 Nyajondere|

Faire se rencontrer deux cultures différentes n'est pas toujours chose aisée. Et c'est pourtant ce qu'a réussi à réaliser le collectif Extra Golden qui est la fusion de deux membres (Otenio Jagwasi et Onyango Wuod Omari) de Orchestra Extra Solar Africa, qui nous vient de Nairobi au Kenya et deux de Weird War et Golden (Ian Eagleson et Alex Minoff). La rencontre s'est effectué grâce à un doctorat sur la musique du Kenya qu'était en train de réaliser Ian Eagleson qui avait pour assistant Otenio Jagwasi. Le titre résume bien toute la difficulté à faire coexister les deux cultures. Ok Oyot voulant dire "ce n'est pas facile", qui est aussi une expression largement utilisée par les chanteurs dans les groupes kenyans, on voit bien que rien ne fut facile afin de créer une alchimie pour ce projet. Une difficulté accentuée par le fait que Jagwasi se savait malade et qu'il avait encore peu de temps à passer sur cette terre. Il ne verra jamais ce disque sortir. Non, rien n'est facile et ce disque se fait le relais de ce sentiment simple mais qui peut se vérifier chaque jour où que l'on se trouve. Ok-Oyot System est donc émouvant à plus d'un titre. Emouvant de par son histoire il l'est aussi par rapport à la musique qu'il produit. Sur les six longs titres (pas un ne va en-dessous des six minutes) il n'y a quasiment rien à jeter, rien qui puisse nous faire faire la moindre grimace. Limpide de bout en bout, Extra Golden passe de la mélancolie à l'engouement le plus simple avec une facilité déconcertante. Tout coule de source et si on reconnaît dans ce projet une dimension qui va bien au-delà de la simple collaboration de circonstance, on ne saurait le résumer à un simple disque de musique du monde. Cette rencontre entre un Occident triomphant mais plus aussi sûr de ses valeurs et une Afrique qui sait plus que quiconque ce qu'est la dureté de la vie est une véritable leçon d'humilité et de savoir-faire musical. Cet album est juste dans tous les sens du terme et on s'étonne encore après la vingtième écoute qu'un disque comme celui-ci puisse encore voir le jour aujourd'hui. Ici on ne recycle pas, on cherche à avancer contre toutes les adversités. C'est sans doute ce qui fait d'Ok-Oyot System un disque grand et unique.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 05-08-2006

A voir également :

http://www.thrilljockey.com

?>